Chine : coronavirus, plus meurtrier que le SRAS

Le nombre de morts dans l’épidémie de coronavirus en Chine tend vers un millier alors que les populations ont commencé à retourner dans les grandes villes après les vacances prolongées du Nouvel An lunaire. Cette épidémie devient ainsi plus meurtrière que l’épidémie précédente du SRAS dont le bilan était de 774 victimes.

Une épidémie plus mortelle

Le nombre de morts de l’épidémie de coronavirus atteint 900, selon le dernier rapport de l’organisation mondiale de la santé. On dénombre au moins 97 morts pour la seule journée de ce lundi 10 février 2020. Ces derniers chiffres ont rendu cette épidémie plus meurtrière que celle du SRAS, qui a fait 774 morts dans le monde. Au niveau mondial, ce sont 37.558 cas confirmés, soit 2676 cas par rapport à la journée précédente. La Chine compte à elle seule 37.251 cas confirmés.

Un citoyen américain est décédé à Wuhan, foyer de l’épidémie, comme l’a confirmé l’ambassade des États-Unis à Pékin. C’est la première mort d’un étranger sur le sol chinois due à cette infection.

Nous pouvons confirmer qu’un citoyen américain de 60 ans porteur du coronavirus est décédé dans un hôpital de Wuhan en Chine le 6 février. Nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille

Un porte-parole de l’ambassade américaine

Le coronavirus 2019-nCoV peut causer une pneumonie avec des symptômes comme une forte fièvre, une toux sèche, des maux de tête et un essoufflement. Sa période d’incubation moyenne est de trois à sept jours, avec un maximum de 14 jours. Les scientifiques chinois ont confirmé que, contrairement au SRAS, la contagion est possible pendant l’incubation. L’OMS a déclaré une urgence internationale en raison de l’épidémie.

La France impactée

La France n’est pas épargnée par cette épidémie. Le 05 février, 2 écoles alpines ont été fermées après la découverte de 5 nouveaux cas, dont un enfant de 9 ans. Cette information confirme la facilité avec laquelle le virus peut traverser les frontières. Ces personnes d’origine britanniques avaient toutes été contaminées par un proche qui avait récemment séjourné à Singapour.

Ces 5 nouveaux cas portent à 11 le nombre de cas de coronavirus en France.

« Leur état clinique ne présente aucun signe de gravité»

Agnès Buzyn, ministre française de la Santé
Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé
Agnès Buzyn a décrit la nouvelle épidémie comme un «cluster, se regroupant autour d’un cas d’origine».

La France n’est pas la seule dans ce cas. Au moins 25 pays ont confirmé des cas sur leurs sols et plusieurs nations ont évacué leurs citoyens du Hubei. Les principales compagnies aériennes ont suspendu leurs vols à destination et en provenance de la Chine pour tenter de stopper la propagation du virus.

Le chef de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a également noté qu’il y avait « des cas inquiétants » de propagation du virus parmi des personnes sans antécédents de voyage en Chine. Il a exhorté les pays à se préparer à l’arrivée possible de l’infection, mais a souligné que les populations devaient rester calmes. Deux décès ont été enregistrés en dehors de la Chine continentale : un à Hong Kong et un autre aux Philippines.