COVID : quels impacts sur l’activité des salles de sport ?

Depuis le 2 juin 2020, nous entrons dans la deuxième phase du plan de déconfinement. Pour les 4300 salles de sport et clubs de fitness français, l’ouverture ne se fera pas sans la mise en place de mesures d’hygiène drastiques et « selon l’évolution de la pandémie » d’après la ministre des Sports, Roxana Maracineanu. Mais cet arrêt d’activité prolongé dû à la crise sanitaire du Covid 16 provoque des désastres économiques majeurs tant redoutés par les gérants de salles de sport. 

Aperçu des tarifs appliqués dans les salles de sport en France 

Pour vous abonner à une salle de sport en France, vous avez un large choix de formules des plus luxueuses aux offres low cost. Pour vous donner une idée de la perte essuyée par les salles de sport depuis ces quelques mois de confinement, sachez qu’il faut 160 € pour un abonnement mensuel afin de bénéficier des conseils des coachs sportifs avisés pour se muscler, faire du cross training ou suivre des cours de Pilates chez le Klay, à Paris.

Pour des entrainements individuels, L’Usine Opéra propose un abonnement individuel mensuel de 149 €. Quant aux salles de sport franchisées qui font des offres low cost, le coût est de 10 € par mois pour l’accès libre chez Neoness, tandis que Fitness Price propose un forfait full-Time à 39,99 € par mois. Et si vous ne disposez pas du budget nécessaire, il est toujours possible de se contenter de matériel pour faire du sport chez soi et profiter du confort de son domicile pour s’entrainer.

Salle de sport

Salles de sport : les conditions imposées par le gouvernement 

Dans un communiqué, le ministère des Sports a confirmé que « sur les recommandations du Haut Conseil de Santé publique, une distanciation physique spécifique entre les pratiquants est une condition indispensable à la pratique de l’activité physique ». Et même si Édouard Philippe évoque qu’« il ne sera pas possible, ni de pratiquer du sport dans les lieux couverts, ni de sports collectifs ou de contact » dans sa présentation du plan de déconfinement du 7 mai 2020, les gérants de salle de sport sont optimistes pour la 2e étape des mesures de déconfinement. Ainsi, ils ont mis en place de nouveaux protocoles sanitaires dans le but d’obtenir une autorisation d’ouverture provenant du Gouvernement.

Il est donc prévu d’appliquer les règlements de distanciation sociale pour limiter les nombres de personnes présentes dans les clubs, de filtrer les entrées par des badges avec verrouillage automatique, de réorganiser le planning des cours et d’opter pour un nouveau système de réservation pour les cours collectifs.