Airbus et l’avion zéro émission

Fortement secoué depuis le début de l’année, Airbus n’a pas caché ses difficultés financières. S’appuyant sur le plan de relance de l’Etat, le groupe présente aujourd’hui son avion zéro émission.

Le chantier est titanesque, car dans ce domaine tout, ou presque, reste à faire ! En effet, la filière est encore inexistante et de nombreux problèmes techniques n’ont pas encore de solution. Pour autant, le pari est relevé dans el cadre du plan de relance.

Verra-t-on bientôt des Airbus zéro émission ?

Technologiquement parlant, la mise en service d’un avion à hydrogène n’est pas impossible. La technologie existe et fait déjà rouler des véhicules depuis des années. Elle est d’ailleurs parfaitement maîtrisée puisqu’Airbus utilise de l’hydrogène pour faire décoller les fusées Ariane !

Mais passer à la production de masse d’avions implique aussi d’avoir plusieurs dizaines de milliards d’euros à consacrer à ce projet. Surtout qu’à ce stade, Airbus n’a pas encore clairement défini la technologie à utiliser. Un point sur lequel il n’est pas prévu de décider avant 2025.

Toutefois, cela n’empêche pas le groupe de présenter 3 maquettes de ce à quoi ressemblerait potentiellement son avion sans émission. Si la présentation englobe deux modèles plutôt classiques (l’un à hélice et l’autre de type Airbus A320), le troisième est pour le moins détonnant. En effet, il s’agit d’une aile volante. Ce genre de concept permet de relancer la créativité et autorise à repenser les configurations. D’ailleurs, Airbus avait déjà présenté l’aile volante Maveric en février dernier, dans un autre cadre.

Enfin, en marge de cette présentation, Airbus rappelle que le secteur aéronautique n’est pas prêt. Tout d’abord, la réglementation n’est pas adaptée. Ensuite, il n’y a pas de filière en France pour de l’hydrogène décarboné. Enfin, il serait nécessaire que tous les aéroports se munissent des infrastructures nécessaires pour le ravitaillement.