Retour à la normale pour les embauches dans le privé

Depuis le début de la crise, le nombre d’embauches a fortement diminué. La cause à une masse de travail beaucoup plus faible, voire nulle, dans certains secteurs. Il semble que la courbe reparte à présent dans la bonne direction.

En effet, le nombre d’embauches de plus d’un mois a augmenté de près de 10 % le mois dernier. Cela permet de retrouver le niveau d’avant-crise. Le marché de l’emploi reprend donc du poil de la bête.

Une confiance retrouvée est synonyme d’embauches

Les nouvelles embauches s’accompagnent également d’un retour à un rythme normal d’évolution sur le marché du travail.

En termes de répartition des embauches, tous les secteurs n’évoluent pas de la même manière. En effet, le secteur de l’industrie a été celui qui a le plus recruté, avec +13 % de déclarations d’embauche. Mais d’autres secteurs comme le tourisme ou la restauration restent au point mort.

Toutefois, ces chiffres sont à prendre avec prudence et ne sont pas synonyme d’un retour définitif à la normale.

Loin de là d’ailleurs si l’on doit les mettre en parallèle avec les récentes déclarations du ministre de la Santé Véran. Le durcissement des règles dans certains secteurs pourrait ralentir le rythme des nouvelles embauches et jeter un froid dans le chef des employeurs optimistes.

 Autre raison possible à cette hausse importante, l’effet calendaire. Avec un 31 août tombant un lundi, nombre d’employeurs ont pu décidé de démarrer les contrats à ce moment-là. Il n’en reste pas moins que ce fait ne peut expliquer à lui seul 10 % d’augmentation de déclarations d’embauche.