Relancer la consommation, les soldes comme aubaine pour les commerçants

Après plus de deux mois d’interruption, les commerces rouvrent. Les débuts sont poussifs. Coincés entre des règles restrictives et des acheteurs peu nombreux, la consommation est en berne et a besoin d’aide.

Les soldes repoussées

Les soldes 2020 devraient se tenir du 15 juillet au 11 août inclus. Le gouvernement a décidé de repousser cette période de bons plans pour éviter les risques de contamination si les foules sont trop importantes. En effet, elles devaient démarrer le 24 juin.

Les soldes sont repoussées d’un mois pour permettre aux entreprises de reconstituer leur trésorerie

Outre le risque de contamination, le gouvernement avance la nécessité pour les petits commerçants de devoir se refaire une santé financière avant de brader leurs produits. Le Syndicat des Indépendants se félicite d’ailleurs de cette mesure.

Des stocks très importants

Il existe deux constantes dans la conjoncture actuelle : la trésorerie des entreprises est très basse et les stocks sont très importants. Les quelques semaines qui arrivent vont permettre aux indépendants, et en particulier de l’habillement, d’écouler une partie de leur stock à un prix raisonnable avant de devoir afficher des prix réduits.

Bien sûr, il y a toujours des mécontents. Par exemple, les entreprises qui sont en concurrence directe avec la vente en ligne et qui ont des stocks très importants.

L’enjeu derrière cela est aussi la relance économique pour le gouvernement. Ce dernier a besoin d’éviter un trop grand nombre de faillite, alors que le modèle économique actuel repose justement sur la consommation des ménages.

C’est sans compter une reprise qui est loin d’être assurée. Le consommateur est frileux et préfère reporter ses achats, en particulier les plus onéreux, jusqu’à ce que la situation s’éclaircisse.

Néanmoins, certains secteurs pourront compter sur un effet de rattrapage comme pour l’habillement des enfants, par exemple.