banner ad
banner ad

Un protocole d’accord entre la SNCF et la Ville de Paris libère 50 ha de foncier

| 29/11/2016 | Aucun commentaire
hcbert-c-marc-et-stephane-bemotion2

L’emprise Hébert dans le 18e arrondissement. Crédit : Marc & Stéphane – Bemotion2

Ce lundi 28 novembre, la SNCF et la Ville de Paris ont signé un protocole foncier en vue de transformer des terrains ferroviaires en nouveaux quartiers urbains dans le nord et le sud-est de Paris. A l’horizon 2018, 7 sites représentant un total de 50 hectares seront soit aménagés par des filiales du groupe SNCF, soit cédés à la Ville de Paris.

Les sites concernés

  • Chapelle Charbon (4,5 ha)

La Ville entend développer sur du foncier ferroviaire un programme comprenant des logements et 4,5
ha de parc dont 3 ha seront ouverts au public avant 2020. Une fois le secteur de CAP 18 urbanisé, le parc s’étendra sur 6 ha.

  • Gare des Mines (6 ha)

La Ville réalisera sur l’ensemble du périmètre de l’opération (sur près de 6 ha) un programme majoritairement résidentiel comprenant des logements étudiants répondant aux besoins du QUIGP (Quartier Universitaire du Grand Paris).

  • Ordener (3,3 ha)

Espaces Ferroviaires, filiale d’aménagement et de promotion immobilière de SNCF Immobilier, développera à Dépôt Chapelle (sur 3,3 ha) un programme
mixte intégrant un vaste espace vert, des logements des bureaux, un hôtel, des activités économiques et des commerces.

  • Hébert (5,2 ha)

Espaces Ferroviaires réalisera un programme mixte comportant des logements, des bureaux, des activités, de la logistique et un vaste espace vert. Le projet urbain devra également répondre aux besoins scolaires et petite enfance d’Hébert et de Chapelle Charbon.

  • Dubois (4,4 ha)

La Ville et le Groupe SNCF s’entendent pour engager des études en vue de mettre en œuvre un projet urbain sur ce secteur, afin qu’il participe à la transformation de la Porte de la Chapelle déjà engagée par l’implantation de l’université Condorcet et le développement de Chapelle International au sud.

  • Bercy Charenton (19 ha)

La Ville développera
une opération publique d’aménagement d’environ 600 000 m2 comprenant environ 4 000 logements, 60 % sociaux et 20 % intermédiaires, des bureaux, des activités logistiques renouvelées et modernisées, une programmation hôtelière et commerciale, ainsi que des équipements publics répondant aux besoins de l’opération (1 collège,
3 écoles, 4 équipements de petite enfance, un grand parc et des équipements sportifs).

  • Gare de Lyon-Daumesnil (6 ha)

Espaces Ferroviaires prévoit un programme d’environ 90 000 m2 dont a minima 43 000 m2 de logements. Ce programme comportera ainsi environ
600 logements, dont 60 % sociaux et 20 % intermédiaires, et dont plus de 200 logements seront mis en chantier au plus tard en 2020. Le projet urbain devra également comporter une école de 15 classes, une crèche de 66 places et
9 000 m2 d’espaces publics fortement végétalisés dont 4 500 m2 d’un jardin d’un seul tenant.

carte-emprises-nord-parisien-c-droits-rcservcscarte-emprises-sud-est-parisien-c-droits-rcservcs

A LIRE SUR GRAND PARIS METROPOLE

Classé dans: À LA UNE, ACTUS, Paris-75
×

Envoyer un commentaire