banner ad
banner ad

Réélu président de l’AIGP, Pierre Mansat réaffirme son rôle de cheville ouvrière de la métropole parisienne

Comme prévu, Pierre Mansat a été réélu le 11 juillet à la présidence de l’Atelier international du Grand Paris (AIGP) par son Conseil d’administration. En poste depuis juillet 2011, il avait alors succédé à Emmanuel Raoul. Cette réélection ouvre, selon Pierre Mansat, une nouvelle ère pour l’institution et ses 14 équipes d’architectes : un AIGP 3 « dont le Conseil scientifique aura désormais pour tâche essentielle de contribuer à l’élaboration et la mise en œuvre du Projet métropolitain du Grand Paris. » Au mois de juin, l’AIGP avait publié un document sur ce projet, intitulé « 12 clefs pour inventer le Projet métropolitain du Grand Paris ». Présenté comme un manifeste, il devrait donner lieu cet automne « à des ateliers territorialisés et des séminaires qui nourriront le Projet métropolitain. »

L’AIGP réaffirme ainsi son rôle à l’articulation de la création de la Métropole du Grand Paris, en lien avec Paris Métropole, l’APUR, l’IAUIdF et la Préfecture de région. Pierre Mansat, « créateur » de Paris Métropole, réaffirme le sien comme cheville ouvrière de la Métropole.

 

A LIRE SUR GRAND PARIS METROPOLE

Classé dans: ACTUS
×

Envoyer un commentaire