banner ad
banner ad

Racisme : l’Île-de-France clivée

Sans titre

Trente après la marche de 1983, trois mois avant les élections municipales, le Conseil représentatif des associations noires (CRAN) et le think tank République et Diversité publient un baromètre inédit mesurant la contribution des 50 plus grandes villes françaises à la lutte contre le racisme. Les villes ont été évaluées sur la base d’un questionnaire concernant les politiques internes (RH, formation) et les politiques publiques (action sociale, éducation, police, santé…). Le classement place Villeurbanne et Marseille en dernière position. L’Île-de-France place quatre villes dans les dix premières place (Montreuil 2ème, Paris 3ème, Saint-Denis 6ème et Argenteuil 9ème), mais aussi trois villes en queue de peloton (Courbevoie 46ème, Boulogne-Billancourt 47ème et Versailles 48ème). Soit une région à la fois dynamique et très en retrait. Mais ce qui frappe le plus est évidemment le clivage géographique. Ainsi, le racisme serait mieux combattu à l’est qu’à l’ouest de Paris. Une surprise?

 

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

A LIRE SUR GRAND PARIS METROPOLE

Classé dans: ACTUS
×

Envoyer un commentaire