banner ad
banner ad

Production de logements : la Fédération des Promoteurs Immobiliers note un frémissement

| 11/03/2015 | Aucun commentaire

La Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) d’Île-de-France a présenté, le 3 mars, les chiffres de son activité en 2014.

Concernant le logement, la FPI dénombre la vente totale de 26 900 lots, dont 7 500 ventes en bloc et 19 400 ventes au détail, ce dernier chiffre étant en baisse de 3% par rapport à 2013. La mise en vente au bénéfice des particuliers a concerné 21 500 logements, tous types d’habitats confondus, soit un recul de 1% par rapport à 2013. Fin décembre 2014, 19 900 logements, tous types d’habitats confondus, restaient à vendre en Ile-de-France (7 % de plus par rapport à fin décembre 2013).

vente de logements neufs-FPI

Selon la Fédération, les échéances électorales du 1er trimestre 2014 (élections municipales) ont perturbé le calendrier des promoteurs avec des lancements de programme décalés sur le 4ème trimestre et un certain nombre d’annulations par les nouvelles équipes municipales. De manière générale, ce 4ème trimestre vient sauver une année qui demeure la plus mauvaise depuis cinq ans. Du côté des investisseurs, l’hémorragie semble en effet « jugulée », grâce notamment à la mise en place du dispositif « Pinel » et à l’attrait pour les nouveaux programmes.

Ce frémissement de fin d’année « pourra être considéré comme le signal d’un redémarrage de la production si les efforts ne se relâchent pas », note la FPI.

Pour cela, elle table sur la mise en place des Opérations d’Intérêt National voulue par le gouvernement à partir de l’identification de territoires à fort potentiel, mais aussi sur l’augmentation de l’offre foncière, en particulier autour des gares du réseau Grand Paris Express, et enfin sur la simplification et la stabilisation des règlements et des normes de construction.

Enfin, elle se fait l’écho des défenseurs de la Métropole intégrée en annonçant : « La stabilisation de l’organisation territoriale, et l’attribution des compétences liées à l’urbanisme et au logement à des collectivités ayant une plus large vision de l’aménagement de l’espace urbain que celui de la commune, rendront les politiques en faveur de la production de logements plus efficaces.

A LIRE SUR GRAND PARIS METROPOLE

Classé dans: ACTUS
×

Envoyer un commentaire