banner ad
banner ad

Lionelle Maschino : « L’ouvrage métropolitain sera sans cesse remis sur le métier »

Article 20/22 du Dossier | Création de la Métropole du Grand Paris

POINT  DE VUE. Lionelle Maschino est directrice Mission Grand Paris chez Véolia. gpmetropole avait dressé son portrait il y a quelques semaines, ici.

Regard Lionelle Maschino

La création de la Métropole du Grand Paris est comme toutes les grandes et belles œuvres qui perdurent : elle exige beaucoup de travail et de temps de réalisation. Sans doute ne sera-t-elle jamais achevée, tant notre société évolue, notamment en termes de besoins et de services.

L’exigence sans cesse renouvelée de nos concitoyens vis-à-vis de leur qualité de vie et de la compréhension des ecosystèmes dans lesquels ils se trouvent, sans les avoir la plupart du temps choisis, fait que « l’ouvrage sera sans cesse remis sur le métier. »

Cette symphonie inachevée – ne soyons pas méchants et évitons le terme de « cacophonie » – a une particularité : elle ne peut être l’œuvre d’un seul auteur.

Elle ne peut être que la résultante d’un travail collaboratif, que personne n’a le pouvoir, ni le droit disons-le, de s’approprier. Une belle preuve que nous pouvons réunir nos talents, nos expériences, nos différences culturelles, nos grandes et petites entreprises, nos institutions, nos écoles, nos décideurs politiques… pour « faire ensemble. » Faut il un chef d’orchestre ? Commençons par vouloir « jouer ensemble. »

Lionelle Maschino

Suite du Dossier<< Grand Paris Est (T9) : Mariage forcéLa Défense (T4) : Renforcement par le transport >>
Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

A LIRE SUR GRAND PARIS METROPOLE

×

Envoyer un commentaire