banner ad
banner ad

Le Grand Paris fuit à 10,8%

L’Association France Libertés et 60 millions de consommateurs publient un palmarès des fuites d’eau sur canalisations dans les grandes villes françaises.

Sur la future Métropole du Grand Paris (Paris et les trois départements de petite couronne), le taux de fuite s’établit à 10,8%.  Ce score, qui est une moyenne sur Paris et les villes les plus importantes de petite couronne, atteint donc largement l’objectif fixé par la loi Grenelle II de 2010, visant à limiter le taux de fuites à 15 % de l’eau produite.
Cette moyenne ne masque pas de disparités importantes. Les taux par ville sont en effet majoritairement compris en 10,3 et 12,2%. Paris, grâce à son réseau très performant, est à 8,3%. Deux villes du Val-de-Marne, pourtant proches, font, elles le grand écart : 4,7% pour Créteil, 20,73% pour Saint-Maur-des-Fossés.

Sur le territoire national, parmi les 97 préfectures (sur 101) dont les données ont pu être récupérées, deux préfectures sur trois n’atteignent pas l’objectif du Grenelle.
Dans un quart des préfectures, le taux de fuites dépasse même les 25 %. C’est notamment le cas, en métropole, à Digne-les-Bains (54 %), Bar-le-Duc (48 %) ou Nîmes (37 %), Tulle ou Evreux (36 %), ainsi que, dans les DOM, Saint-Denis-de-la-Réunion (46 %) ou Fort-de-France (41 %). Dans le haut du classement, on trouve 33 préfectures avec un taux variant de 4 % à 15 %. Deux villes se hissent sur la première marche du podium : Le Mans et Rennes (4 %), devant Blois (5 %), Orléans et Moulins (7 %).

Ce classement a été établi à partir des données 2011 de la base statistique de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema) et des rapports annuels locaux sur le prix et la qualité du service de l’eau, ainsi que des informations directement fournies par les collectivités.

Les données sont visibles ici.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

A LIRE SUR GRAND PARIS METROPOLE

Classé dans: ACTUS
×

Envoyer un commentaire