banner ad
banner ad

Interdire les feux de cheminée en Ile-de-France est « Ridicule », selon Ségolène Royal

«Une mesure excessive», voici comment la ministre de l’écologie Ségolène Royal a défini mardi l’arrêté d’interdiction des feux de cheminée en «foyers ouverts» qui doit être mis en application dès le 1er janvier 2015 à Paris et dans 435 communes de la région parisienne pour aider à la lutte contre les émissions de particules fines. Elle a affirmé son intention de revenir sur cet arrêté, «Je vais faire changer cette décision qui ne va pas dans le bon sens», et a ajouté qu’avec cette mesure «on était un peu dans le ridicule». Lors d’une déclaration sur France 2, Ségolène Royal a précisé «J’ai été moi-même très surprise, surtout des chiffres qui ont été utilisés. On nous a fait croire que les feux de cheminée polluaient plus que les voitures diesel» et a réaffirmé sa position en faveur des filières bois et biomasse, «J’encourage en tant que ministre de l’écologie le chauffage au bois. La France est quand même la quatrième forêt européenne… ». Si elle ne veut pas d’un arrêté qui met en cause la filière bois et indirectement le développement des énergies renouvelables, la ministre souhaite que les français s’équipent avec des poêles de chauffage performants et donc peu polluants.
Ce matin, sur BFM TV, le porte-parole de France Nature Environnement indiquait qu’il partageait la position de Ségolène Royal, jugeant que l’interdiction des feux de cheminée est une mesure disproportionnée.

A LIRE SUR GRAND PARIS METROPOLE

  • Aucun autre article lié à ce sujet.
Classé dans: ACTUS
×

Envoyer un commentaire