banner ad
banner ad

Création d’une société de projet pour le canal Seine-Nord

Réunis le 11 décembre à Amiens, l’Etat et les collectivités territoriales concernées (soit les régions Haute-Normandie, Île-de-France, Picardie et Nord-Pas de Calais, et les départements qui les composent) ont décidé de la création d’une « société de projet » pour la mise en œuvre du canal Seine-Nord. Cet engagement confirme celui du Gouvernement qui, par la voix du Premier ministre, avait inscrit le 26 septembre dernier ce grand projet dans la politique de relance voulue par le Président de la République.

L’objectif demeure une lancement des travaux en 2017 pour une mise en service en 2023. Alain Vidalies, secrétaire d’Etat aux transports a confirmé que la France déposerait un dossier à Bruxelles d’ici fin février, l’Union européenne étant censée financer le projet à 40% de son coût, évalué à 4,5 milliards d’euros. L’Etat et les collectivités abonderont chacun à hauteur d’un milliard, le solde (environ 500 millions) sera emprunté.

Déclaré d’utilité publique en 2008, le projet de canal Seine-Nord, ou Seine-Escaut, a depuis connu de nombreux aléas. Un rapport établi par le député Rémi Pauvros en 2013 avait permis de le reconfigurer. La même année, la Commission européenne l’avait inscrit parmi les neuf projets de réseaux trans-européens auxquels elle consacrerait 26 milliards d’euros dans le budget européen 2014-2020. Le canal Seine-Nord doit relier le port du Havre au Bénélux.

A LIRE SUR GRAND PARIS METROPOLE

Classé dans: ACTUS
×

Envoyer un commentaire