banner ad
banner ad

Avis favorable pour la Ligne Rouge-15 Sud du Grand Paris Express

rouge

La Société du Grand Paris (SGP) a annoncé aujourd’hui 4 février qu’un avis favorable avait été rendu à l’unanimité des 7 membres de la commission d’enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique des travaux de réalisation de la future ligne rouge 15 sud du métro Grand Paris Express entre Pont de Sèvres et Noisy-Champs.

Cette étape est décisive en vue du lancement en 2015 des travaux de réalisation de cette nouvelle ligne de métro pour une mise en service en 2020. Cette enquête est la première de celles qui seront conduites sur le projet, conformément au calendrier fixé par le Premier ministre le 6 mars 2013. L’avis est assorti de deux réserves et de douze recommandations.
La première réserve porte sur les risques de vibrations qui seraient ressenties en phase 
d’exploitation du métro par les habitants résidant au-dessus du tunnel. La Société du Grand Paris s’est de suite engagée à réaliser une pose systématique de systèmes anti-vibratoires à la source. Elle s’engage à compléter les modélisations déjà réalisées afin de caractériser le risque vibratoire à l’échelle localisée de chaque quartier, à faire valider les résultats de ces études par un organisme indépendant et à faire procéder à la pose de systèmes anti-vibratoires complémentaires si nécessaire.
La seconde réserve concerne la gestion du risque d’effondrement ou de mouvements de terrain pendant la phase de réalisation du tunnel, en particulier dans les zones d’anciennes carrières. Dans ces zones, il est prévu que le tunnel évite ces carrières en passant au-dessous à une distance suffisante pour garantir le creusement du tunnel en toute sécurité. Néanmoins la SGP s’est là aussi engagée à conduire des études de sols complémentaires, à identifier les zones sensibles nécessitant un traitement particulier et à adapter ses méthodes constructives, à réaliser des traitements préventifs des zones à risque, en concertation avec le service de l’Inspection générale des carrières (IGC). Des études ont été commandées afin de déterminer l’état initial de tous les bâtis situés dans la zone des travaux avant leur démarrage et des constats seront établis par des experts. Les bâtiments situés dans les zones sensibles seront équipés d’appareils de mesure permettant de détecter en continu les éventuels mouvements. Les douze recommandations de la commission vont être étudiées par la SGP qui s’est engagée à apporter une réponse appropriée à chacune d’elles.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

A LIRE SUR GRAND PARIS METROPOLE

Classé dans: ACTUS
×

Envoyer un commentaire