banner ad
banner ad

Aulnay-sous-Bois, balade dans le passé au fil de l’eau

Article 15/18 du Dossier | Grand Paris historique

Aulnay sous bois le merisier

Aulnay sous bois le gros peuple

Aulnay sous bois roseraie

Aulnay sous bois residence 1000 mille

AULNAY SOUS BOIS L avenue Durmont

Aulnay sous bois ferme de Savigny

Aulnay place de la republique

Aulnay sous bois Horlogerie bijouterie Leca

Aulnay sous bois place de la republique 2

Aulnay sous bois vue generale de la gare

Aulnay sous bois place des ecoles

AULNAY SOUS BOIS LE PARC DUMONT 1963

Aulnay sous bois la gare 8

Aulnay-sous-Bois ; Rond-Point et Avenue du Clocher

Aulnay sous bois place de la république 6

Aulnay sous bois le canal

Aulnay sous multivues 5

aulnay le chateau

Aulnay sous bois HLM route de Mitry

Aulnay sous bois berger pres du canal

EN IMAGES. L’origine exacte du nom d’Aulnay n’a pas encore été réellement validé par les historiens. Ainsi deux interprétations existent.La première trouve ses racines dans le mot latin alnetum, qui est un endroit planté d’aulnes, arbres qui poussaient sur les sols humides au confluent des rivières de la Morée et du Sausset. La deuxième version vient de sa situation dans le pagellus alnetenis, le « pays d’Aulnaye ». L’Aulnaye ou Aunois etant un des petits pays agricoles de la région Île-de-France. Puis au fil des siècles, la ville va changer de nombreuses fois de nom passant de Aunay à Aunais, Anay, Aunoye, Aulnaye, Aulnay-la-Fosse, puis Aulnay-en-France au XVe siècle et Aulnay-lès-Bondy en 1787. La ville ne porte son nom actuel d’Aulnay-sous-Bois que depuis le 5 janvier 1903.

La découverte, dans la vallée du Sausset, de vestiges du mésolithique et du néolithique atteste que les premiers habitants étaient présents dès 6 000 ans avant Jésus-Christ. A cette époque la forêt recouvrait toute cette région. Des vestiges d’habitations, des dallages, des fers de lance et poids de balance en fer de l’époque gallo-romaine ont été retrouvés. Entre le IIe et le IVe siècle avant J.-C., les agriculteurs vivaient autour du domaine agricole d’un certain Sabinus, c’est « La ferme de Savigny ». On y a retrouvé des fragments de tuiles, de poteries, des amphores, et enfin des pièces de monnaie.

Ferme de Savigny

Ferme de Savigny

Le document écrit le plus ancien existant sur Aulnay date de 1208 et porte sur le château d’Aulnay. Cet acte rédigé en latin établit les droits et les concessions faites aux habitants par Robert Mauvois de Garlande. Du Moyen Âge à la Révolution française, l’histoire d’Aulnay se confond avec celle de ses seigneurs dont le plus connu fut Jacques Coytier, médecin du roi Louis XI, qui acheta la seigneurie d’Aulnay.

Ancien Château féodal du Marquis de Gourgues datant du XII ème siècle.

Ancien Château féodal du Marquis de Gourgues datant du XII ème siècle.

Au XIIIème siècle la forêt de Bondy qui couvrait tout le sud d’Aulnay est fréquentée par des brigands imposant aux paysans de ne pas s’éloigner des domaines, des villages et des hameaux.

Canal de l Ourcq

La période napoléonienne va être marquée par le creusement du canal de l’Ourcq qui débute le 23 septembre 1802 et doit permettre relier la rivière Ourcq à Paris. La capitale subit à cette époque de gros problèmes d’alimentation en eau potable et les travaux sont urgents. En 1813, la navigation est ouverte entre Paris et Claye alors que la construction s achève réellement qu’en 1821, permettant donc à la fois l alimentation de Paris en eau potable et l établissement d une nouvelle voie de transport de marchandises vers Paris et ses canaux: l Ourcq, Saint-Denis et Saint-Martin, permettant de faire transiter de nombreuses marchandises et matériaux de construction, bois et aussi charbon pour le chauffage. Sa longueur jusqu’au début du XXe siècle coïncide avec une voie d’eau à petit gabarit. Sa profondeur ne dépasse guère alors 1,20 m et ne peut s’accommoder que de péniches jaugeant au maximum 60 tonnes, conçues spécialement pour son cours. Dans les années 20, la société des Canaux décide d’élargir et d’approfondir le Canal sur la fin de son cours, dans le département de la Seine. De ce fait, il pourra recevoir dans cette section de grosses péniches fluviales de 300 tonnes. Dorénavant la voie orchéenne de 108 kilomètres sera partagée en deux parties : le grand gabarit d’environ 11 km, et le petit gabarit, d’une longueur de 97 km, qui passera dans quatre départements: ceux de Seine-et Oise, Seine-et-Marne, l’Oise et l’Aisne. Aulnay-sous-Bois, avec les Pavillons-sous Bois, se trouvent aux confins des deux gabarits, ce qui donne à ces communes une situation privilégiée, commerciale et touristique. La fin du canal paysager à petit gabarit se situe à la porte d’eau d’Aulnay. Dans la première partie du xxe siècle, légèrement à l’aval d’Aulnay, on trouvait sur la rive gauche le petit pont des Glaises. Celui-ci enjambait un bras d’eau bordé de quais où était chargé le gypse qui descendait de la carrière de la Fosse Maussouin, située sur les territoires de Livry et Clichy.
Cette mini-gare d’eau côtoyait les guinguettes bien connues d’Aulnay-sous-Bois comme celles du Jardin Perdu et du Lapin-Sauté.

Canal de l'Ourcq entre Aulnay et Pavillon

Canal de l’Ourcq entre Aulnay et Pavillon

La rivière Ourcq qui prend sa source dans l’Aisne et se jette dans la Marne à Mary sur Marne. Dès le XVIe siècle, elle était déjà aménagée, permettant l’acheminement de bois de chauffage et de construction vers Paris. La navigation de commerce sur le canal de l Ourcq diminue progressivement dès la seconde moitié du XXe siècle au profit d’un acheminement fret par le train. Puis, à partir de 1983, la navigation de plaisance prend définitivement le relais de la batellerie marchande. Son histoire passée ainsi que son évolution présente tournée vers les loisirs ont profondément marqué la configuration et les aménagements des quartiers sud de la ville. Si vous prenez le temps de découvrir le canal vous retrouverez les traces du passé avec son patrimoine industriel et de nombreux espaces verts sont au rendez-vous de cette balade au fil de l’eau.

Aulnay, avec ses hameaux de Nonneville, Blanc-Mesnil, Savigny, le Moulin neuf et le Coudray, comptait 600 habitants en 1820. Au crépuscule du second Empire, la compagnie des Chemins de fer du Nord construit la ligne Paris- Soissons et la gare d’Aulnay ouvre en 1875.

Gare d'Aulnay-sous-Bois

Gare d’Aulnay-sous-Bois

On assiste ainsi à l’éclosion d’une ville moderne jusqu’au début des années 30. La création de « trains ouvriers », par la compagnie des Chemins
de fer du Nord, permet à de nombreux travailleurs d’acquérir des lotissements. Avec de nombreux nouveaux habitants, la construction de logements est une urgence.
De 1947 au début des années 60 apparaissent des pavillons individuels alors que les grands ensembles seront construits dès le début des années 60 avec les Merisiers en 1962 et les 3 000 logements de la Rose des vents en 1970.

Les lerisiers

Le Merisier

Située dans l’axe de Roissy-Charles de Gaulle, Aulnay est aujourd’hui un pôle économique de premier plan. Plus de 3 000 entreprises y ont installées, dont l’Oréal et PSA crée en 1972 et fermée en 2012.

Vue aérienne de l'usine PSA à Aulnay

Vue aérienne de l’usine PSA à Aulnay

Album photos complet sur Gpmetropole Aulnay-sous-Bois

Sources:

http://www.aulnay-sous-bois.fr/decouvrir-la-ville/patrimoine/

Suite du Dossier<< Rungis, le plus grand marché de produits frais au monde au cœur de la villeAntony, sur la route d’Orléans >>

A LIRE SUR GRAND PARIS METROPOLE

×

2 Comments on "Aulnay-sous-Bois, balade dans le passé au fil de l’eau"

rétrolien | Commentaires sur la Flux RSS

  1. Philippe Serieys dit :

    Ce petit message pour la personne qui m’a contacté pour me donner un lien vers un site riche en documents sur Aulnay. J’ai perdu votre message avec ce lien, merci de me recontacter.
    philippe serieys

  2. Bon contenu, un sujet tout à fait sympa. Retrouvez ici la réalité virtuelle pour l’immobilier

Envoyer un commentaire