banner ad
banner ad

Alerte démocratique sur le Grand Paris : le Manifeste déboule

Le 12 octobre prochain sera officiellement lancé le Manifeste du Grand Paris, premier mouvement citoyen qui souhaite redonner cohésion, espérance et un avenir partagé au Grand Paris.

Image Manifeste du Grand Paris

« Face au manque d incarnation de la Métropole du Grand Paris
Face à l’impuissance politique et à la défiance citoyenne
Face au cloisonnement économique et social des territoires
Face aux replis identitaires et aux souffrances quotidiennes
Construisons le récit d’une métropole accueillante attractive et solidaire, une métropole innovante et responsable
Libérons les potentiels, les énergies et les intelligences »

Tels sont les mots entre autres choisis par l’association « Manifeste du Grand Paris » créée au début de l’été à l’initiative de Pierre Mansat. Ancien adjoint de Bertrand Delanoë, chargé des relations avec les collectivités territoriales d’Île-de-France, l’homme avait déjà, au milieu des années 2000, été l’architecte de la création du syndicat d’élus Paris Métropole. Il est aussi depuis 2011 président de l’Atelier International du Grand Paris (AIGP) qui réunit architectes, urbanistes et penseurs de la métropole. Avec ce Manifeste, c’est vers les citoyens qu’il se tourne maintenant : « Le Grand Paris souffre d’un cruel manque de vision. Il lui faut une base, des valeurs, un récit qui fasse sens et réunisse. »

Le constat est fait depuis plusieurs années d’un manque de concertation citoyenne autour du Grand Paris. Il existe pourtant des débats et des enquêtes publics qui devancent les grands projets d’aménagement urbain. On se souvient, par exemple, de l’engouement qui avait précédé à l’élaboration du Grand Paris Express. Il existe des concertations, des conseils de développement, des conseils de quartier. Il existe surtout une représentation démocratique. Paradoxalement, un sentiment est né d’une confiscation du projet Grand Paris par les forces économiques et politiques. Pire, un climat délétère s’est insinué, au point que le Grand Paris est devenu pour certains une idée à combattre.

Il faut dire que la représentation de ce mystère qu’est le Grand Paris n’est guère enthousiasmante. Voici ce que l’on trouve lorsque l’on tape une recherche « Grand Paris » sur Google Images :

Grand Paris Google Images

Des cartes. Principalement celles du schéma de transport du Grand Paris Express, anciennes ou plus récentes.
Et si l’on tape « Métropole du Grand Paris »…

Métropole du Grand Paris Google Images

Des cartes encore. Qui dessinent le ou les périmètres métropolitains.

À l’aube de devenir de droit une métropole, le Grand Paris de 2015 est un invécu ou un mal vécu pour ses citoyens. Peut-être aussi mal vendu ou invendu par ses élus. En le nommant parfois « usine à gaz » ou « machine à ségrégation », ces derniers ont tout fait sauf le rendre populaire. À force de buter de longues années sur sa gouvernance, ils en ont fait un objet incompréhensible et insaisissable. Un objet exploré par quelques spécialistes mais que même beaucoup d’observateurs ont du mal à déchiffrer.

S’il existe une ouverture pour y déroger, un moyen de re-faire le Grand Paris, c’est peut-être, ici et maintenant, par l’entremise du « Manifeste du Grand Paris ». En tout état de cause, à gpmetropole.fr, nous nous y associons volontiers. Et lançons aussi le mot d’ordre :

« Tous au théâtre de La Commune à Aubervilliers, le 12 octobre ! »

Lancement du Manifeste du Grand Paris

Lundi 12 octobre 2015
18h30 – 22h30
La Commune – Centre dramatique national d’Aubervilliers – 2, rue Edouard Poisson, Aubervilliers
Inscription

A LIRE SUR GRAND PARIS METROPOLE

×

Envoyer un commentaire