banner ad
banner ad

7 places réaménagées pour rendre l’espace public aux parisiens

madeleine fb carre

« Nos places ont toujours constitué des lieux et autant de points de convergence qui ont permis aux Parisiens, en se rassemblant, de se constituer comme Peuple, comme citoyens d’une même ville. Cet objectif implique de réduire la place de la voiture individuelle, responsable aujourd’hui d’une authentique menace sanitaire, et de proposer d’autres modes de déplacements plus respectueux de la santé publique dans laquelle s’inscrit la sécurité routière. En permettant aux Parisiens de penser en commun des lieux qu’ils ont en partage, nous avons aussi l’occasion extraordinaire de révéler et de renforcer leur cohésion. Et c’est de cette manière que notre ville, en « faisant commune » autour de ses grandes places, se projette dans un avenir à la fois local et international, singulier et universel : de la grande mobilité à la petite attention quotidienne également indispensables à une grande métropole mondiale. » affirmait devant le conseil de Paris, après plusieurs mois de concertation, Anne Hidalgo, qui a arbitré les projets de réaménagement de sept grandes places parisiennes.

Ainsi d’ici 2020, elles accorderont en moyenne 50% d’espaces en plus pour les piétons et les circulations douces et accueilleront de nouveaux usages imaginés par les Parisiens eux-mêmes lors d’une vaste concertation, qui s’est traduite par des réunions publiques, des marches exploratoires et sur Internet, grâce à la plateforme idee.paris.

C’est en juin 2015, après la très réussie métamorphose de la place de la République que Anne Hidalgo lançait un appel aux Parisiens afin qu’ils donnent un nouveau visage à sept autres grandes places parisiennes chargées d’histoire: place de la Bastille (4e, 11e, 12e), place des
Fêtes (19e), Gambetta (20e), Italie (13e), Madeleine (8e), Nation (11e, 12e) et place du Panthéon (5e).

La Maire de Paris avait fixé 4 grands objectifs à cette démarche :
1. Donner plus d’espace aux Parisiens et aux visiteurs, pour des usages diversifiés : culture,sport, détente, avec des mobiliers innovants.
2. Faciliter les circulations douces, les traversées piétonnes, l’accès aux transports en commun et l’intermodalité.
3. Valoriser l’architecture et l’histoire des places, tout en renforçant la place de la nature.
4. Ouvrir ces espaces sur la vie des quartiers, en faire des lieux de rencontre et de partage.

« Ces places vont pouvoir accueillir de nouveaux usages, devenir plus agréables et plus équilibrées. Elles vont devenir de véritables lieux de vie et non plus seulement des lieux de passage, à l’image de la place de la République qui foisonne d’animations et est plébiscitée par toutes les générations et tous les publics », détaille Jean-Louis Missika, adjoint à la Maire en charge de l’urbanisme, de l’architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité.
L’opération est dotée d’un budget allant de 30M€ à 40M€. Un appel à candidatures sera lancé dans les prochaines semaines, afin de désigner à l’été sept collectifs chargés de mener ces transformations. Ils associeront habitants, architectes, urbanistes, paysagistes ou encore médiateurs culturels permettant de définir précisément les aménagements de voirie, ainsi que le travail collectif de préfiguration d’usages des espaces dédiés aux piétons entre collectifs et habitants. L’année 2017 sera consacrée aux études de détail, aux études d’impact le cas échéant, aux autorisations administratives, aux consultations des entreprises, ainsi qu’à la poursuite des ateliers de co-conception et les premiers travaux débuteront. Travaux qui s’échelonneront, selon les places, de 2017 à 2019.

Voici l’opération de réaménagement des 7 places parisiennes que la maire de Paris vient de soumettre aux élus:

Place de la Bastille

Reprenons la Bastille!

Comment se donner rendez-vous au pied du génie de la Liberté? La circulation circulaire caractéristique de la place de la Bastille prendra fin, la nouvelle géométrie confortant un axe majeur nord-sud et valorisant une perspective sur le paysage ouvert du bassin de l’Arsenal, libérant une grande esplanade pour les piétons, sur laquelle seront disposés des mobiliers selon les usages souhaités.
L’esplanade du parvis de l’Arsenal, occupée aujourd’hui ponctuellement par la fête foraine et le marché d’art contemporain, ainsi que le terre-plein du boulevard Richard Lenoir constituent des espaces de changement, dont les usages seront à renouveler. Le canal Saint-Martin sous la place et le bassin de l’Arsenal en contrebas représentent des sites à mettre en valeur. L’aménagement de la place devra prendre en compte quelques contraintes techniques (métro, réseaux souterrains) le Plan Local d’Urbanisme et les projets déjà identifiés tels que le passage sur la place d’une ligne de transport à haut niveau de service.

bastille visuel
Bastille legendes
Reprenons la Bastille (© Apur – Mairie de Paris)

Place des Fêtes

Le 19e est une fête!

La place des Fêtes tisse des liens. La place des Fêtes sera métamorphosée par la libération de son espace central, rendu aux piétons et aux circulations douces. ainsi le marché est réinstallé, des traversées sont facilitées par la démolition partielle d’auvents, l’espace central est désormais réservé à 100% aux piétons.
De nombreux ateliers ont été menés en concertation avec les habitants et le Conseil de Quartier pour imaginer la place des Fêtes de demain. Fin 2014, une votation citoyenne a permis de retenir un scénario d’aménagement afin d’élaborer un projet répondant aux attentes et besoins des habitants et usagers de la place. Objectifs : libérer le cœur de la place en déplaçant une partie du marché sur les rues Augustin Thierry et Henri Ribière pour rééquilibrer l’animation de la place vers le sud, ouvrir la place à de nouveaux usages pour toutes les générations, rendre le quartier attractif et convivial, apaiser la circulation, végétaliser la place et ses abords.

Place des fetes visuel
Place des fetes legende
Projet de réaménagement de la Place des Fêtes (© Apur – Mairie de Paris)

Place Gambetta

Vive Gambetta!

Témoin parfait du XIXe siècle, la place Gambetta agrandit ses trottoirs, désencombre l’espace et retrouve la cohérence de son paysage historique en proposant une meilleure appropriation aux piétons et cyclistes par la libération, l’agrandissement et la végétalisation des terre-pleins.
Les emplacements de certains des terminus de bus pourraient être revus par le STIF, libérant ainsi de l’espace public et ouvrant des possibilités de réaménagement. Le parvis de la mairie constitue un espace à imaginer et le périmètre d’étude élargi permet de repenser l’équilibre des usages, en réorganisant par exemple la circulation et le stationnement entre la place, la rue du Japon et le jardin. L’aménagement de la place devra respecter quelques contraintes techniques (réseaux souterrains comme le métro ou les canalisations…), le Plan Local d’Urbanisme et des projets tels que la création du réseau cyclable structurant. Le patrimoine architectural de la place est en site protégé. Le projet sera élaboré avec les Architectes des Bâtiments de France.

Place Gambetta visuel
Place Gambetta legendes
Place Gambetta (© Apur – Mairie de Paris)

Place d’Italie

Veni, Vidi, Vici… Italie

La place d’Italie verra son terre-plein central agrandi et plus accessible, facilitant les traversées piétonnes et offrant la possibilité de terminer le square souhaité par Haussmann lors du dessin de la place; c’est l’occasion d’une coproduction citoyenne autour du jardin en ville avec les habitants, l’école du Breuil et l’école d’arts graphiques Estienne.
Une redistribution de l’espace devra contribuer à une meilleure lecture des différents modes de déplacement, en privilégiant particulièrement les piétons et les cyclistes. Un meilleur accès au jardin Françoise-Giroud lui redonnerait une nouvelle attractivité, autant du point de vue récréatif que du point de vue patrimonial. Les voies peu circulées occupées principalement par du stationnement pourront également être repensées. L’aménagement de la place devra respecter d’importantes contraintes techniques (métro, réseaux souterrains…) et des usages tels que l’accueil de grands rassemblements.

Place d italie visuel
Place d italie legendes
Projet de réaménagement de la Place d’Italie (© Apur – Mairie de Paris)

Place de la Madeleine

La Madeleine, je l’aime!

La place de la Madeleine se verra désencombrée des mobiliers urbains et services divers, pour redécouvrir notamment l’église de la Madeleine qui retrouve son écrin historique souligné par l’alignement des arbres. La circulation est réduite et les espaces dégagés permettent une installation plus lisible du marché aux fleurs, du marché alimentaire et du kiosque culturel.
Il s’avère essentiel de repenser les parcours piétons et de faciliter les déplacements à vélo, tout en préservant le patrimoine historique de la place. Le projet sera élaboré avec les Architectes des Bâtiments de France et devra prendre en compte la mise en valeur du patrimoine.

Place de la Madeleine visuel
Place de la Madeleine legendes
Place de la Madeleine (Apur – Mairie de Paris)

Place de la Nation

Tous à la Nation!

Une grand-place de la Nation ouverte à tous avec un jardin central, agrandi.

La place de la Nation sera transformée en «place jardin». La répartition des espaces est à penser en adéquation avec les usages : l’espace de la place, généreux, peut davantage profiter aux usagers, à la fluidité des circulations douces, à l’animation et à la détente à travers son jardin central. La place est actuellement très peu animée et n’accueille pas d’événements particuliers en dehors des rassemblements lors des manifestations. Seuls un boulodrome et un kiosque à musique en rénovation sont présents, il n’y a pas d’aires de jeux.

Place de la Nation visuel
Place de la Nation légendes
Place de la Nation (© Apur – Mairie de Paris)

Place du Panthéon

Place du Panthéon

La place du Panthéon, cœur du Paris des savoirs, retrouve sa splendeur au centre d’un espace unique grâce à la suppression du stationnement contre les grilles du monument, qui permettra de révéler les perspectives aujourd’hui dégradées ainsi que le sol en pavés, unifiant ainsi l’espace. La circulation des riverains et des services est préservée car une coproduction des nouveaux usages préfigure les dispositions futures.

Place du Pantheon visuel
Place du PAntheon legendes
Place du Panthéon (© Apur- Mairie de Paris)

A LIRE SUR GRAND PARIS METROPOLE

×

Envoyer un commentaire